[ Accueil] [Plans] [News] [Contact] [Liens] [Mailing-list] [Livre d'Or] [Archives] [Leçons]

Interview exclusive d' Etienne Gaillochet ( batteur de "we insist" )

"...Pour découvrir WE INSIST!, la scène reste assurément le meilleur moyen de s'initier à l'art de l'une des jeunes formations les plus prometteuses de la scène musicale française..." Aymeric Leroy pour bigbang" tourneries proposées par Etienne ( issues du dernier album de "we insist !" )

Etienne, présente toi: 
Je m'appelle donc Etienne Gaillochet, j'ai 29 ans, j'habite Paris dans le XIX ème ardt. Je suis le batteur/chanteur de "WE INSIST" depuis sa formation en 1995.
Je suis également batteur dans d'autres formations dont "Les acousmates" et la fanfare GOULAB JA MOUN (invitée par Charlelie Couture à l'Olympia en décembre 2001).

Es tu d'origine parisienne?
Oui je suis né à Pan-am.

Parle nous un peu + longuement de cette expérience à l'Olympia avec Charlélie Couture
L'expérience ne fut pas vraiment enrichissante. C'est plus ma curiosité que ça a excité. Ceci dit l'Olympia est une salle magnifique avec une acoustique et un volume idéale.

Pourquoi la batterie? 
Une lubie probablement à l'âge que j'avais (9ans), l'image d'Épinal du batteur... ça aurait pu être pilote de fusée ou pompier...
J'écoutais beaucoup de musique et principalement en famille hormis le jazz et la musique dite "sérieuse" : POLICE, PRINCE, STEELY
DAN, Johnny "Guitar" WATSON, EARTH-WIND-AND-FIRE, la variété américaine dans laquelle traînait Steve GADD et PORCARO...

Joues-tu d'un autre instrument? 
J'ai commencé tardivement un apprentissage des percussions classiques en particulier le vibraphone au conservatoire.

ton parcours musical, ton histoire jusqu'à aujourd'hui : 
J'ai d'abord fait très jeune une année de solfège, une année de violon, puis une année de piano, dont il ne me reste rien. J'ai
commencé la batterie à l'âge de 9 ans avec la méthode Dante Agostini et un professeur très dur. J' ai joué avec mon père (pianiste
amateur) le soir avant et après le dîner pendant de longues années avant de commencer à jouer avec d'autres. Vers la fin des années de lycée j'ai former un groupe de funk (OVER-TIME) avec lequel j'ai tourné deux ans avant qu'il ne se désintègre. Le groupe WE INSIST ! s'est formé plus tard (1995) et a évolué du funk vers le jazz (toujours binaire) voir jazz-contemporain, puis vers une musique plus personnelle, de plus en plus influencée par les quatre de la "rythmique" (Eric Martin-guitare, Julien Divisia-guitare, Julien Allanic-basse) vers le RIFF et la construction des compositions. Le son s'est durcit, soudé et ne cesse d'évoluer. Nous jouons aujourd'hui un hybride de rock... à écouter !! Je ne peux pousser plus loin l'auto-identification.

es tu lecteur? 
Oui je suis lecteur et cela m'apporte énormément pour travailler. En retour il m'est plus profitable et agréable d'écrire un riff ou un
rythme pour le retenir, que de l'enregistrer.

tes influences? 
Elles sont très variées (je n'écoute pas énormément de rock). Je citerais pour commencer Terry Bozzio et John Bonham, puis Michael Bland, Keith Moon, Chad Wackerman, Joey Baron, Jim Black, Christian Vander, etc...

comment définirais-tu ton style? 
Surtout un travail de coordination, j'aime les mesures impaires, elles me viennent naturellement, j'aime leur côté penché qui rappelle l'oreille à l'ordre. Les longues boucles m'attirent beaucoup aussi, avec un découpage en terme de mesure très pénible et une évidence mélodique qui tient debout sur le RIFF. Mon "style" est aussi très souvent adapté au travail de chanteur que j'ai à faire simultanément, c'est souvent une vraie contrainte !

quelle est ta définition d'un bon batteur ? 
Aucune, certains sont coloristes et ne tiennent pas à suivre une pulsation immuable, d'autres m'assoient lorsqu'ils tiennent un
2/4 d'une simplicité enfantine. C'est une affaire de goût la grande technique de certains m'impressionne mais je n'aime pas
les championnats du monde. Le son est très important, Bozzio et Baron en ont un si personnel qu'ils sont immédiatement
reconnaissables.

comment as-tu travaillé ton instrument, avais-tu une méthode de travail, mettais-tu l'accent sur certains points ? 
Lorsque je ne travaille pas la technique, je laisse tourner, je cherche l'équivalent du riff à la batterie, je cherche un côté mélodique qui doit me plaire d'abord à la batterie en solo. Je chante toujours ce que je joue et inversement. Les moulins que je trouve sur certaines séquences m'intéressent tout particulièrement (CC/Toms ou CC/Charley-cymbales). Je dois aussi passer un temps fou à "faire tourner" les rythmes desquels je dois me détacher pour acquérir l'indépendance qui me permet ensuite de chanter dessus (respiration, stabilité, etc..).

travailles tu toujours la batterie? 
Oui, je travaille tout surtout ce que je ne maîtrise pas bien (ce qui ne m'est pas naturel ou utile dans la musique de WE INSIST !). Je ne travaille ceci-dit jamais suffisament, ni bien, ni assez.

quels sont tes CD de chevet?

Tout Zappa, RAVEL et la musique dite "Francaise" du début du siècle, tout BACH, GEORGES BRASSENS, etc.. j'ai bien dis de chevet. Pour le reste LED ZEPPELIN, PRIMUS, MISTER BUNGLE, THE WHO, BEATLES, PRINCE, etc...

quelle est ton actualité? 
Des concerts en vue pour WE INSIST ! : le mercredi 10 avril au NOUVEAU CASINO avec ONE SHOT (musiciens de MAGMA), le samedi 4 mai à LA MAROQUINERIE, le Vendredi 28 juin au GLAZ'ART. Bientôt à nouveau au TRITON et en Province.
Jeudi 19 sept 2002 à la Guinguette Pirate (Paris) Samedi 19 oct 2002 au Triton (Les Lilas) Automne 2002 en Bourgogne

quel regard portes-tu sur le milieu musical parisien?
Aucun en particulier. Il y a peu de lieux pour des groupes non-encore renommés.
Les programmateurs sont très durs et souvent suivent la ligne, la mode. La musique de WE INSIST ! n'est ni festive ni dansante, complexe, violente, chanté peu et en anglais, trop écrite et changeante pour des rockeurs pur et dur, trop violente pour des jazzmen. La rencontre avec LE TRITON (notre producteur-label) fut décisive.

quels sont tes meilleurs souvenirs musicaux, en tant que spectateur, en tant que musicien ?
En vrac sans faire de détail : l'orchestre symphonique au grand complet jouant Daphnis et Chloé de Maurice Ravel, une vraie impression de puissance, une dynamique qui me cloue au fauteuil. Prince au Bataclan en 1995. Le quartet "killer joey" de Joey Baron à la Villette l'an dernier. De mes plus mauvais souvenirs je ne peux faire le tri, j'efface vite les crottes de ma mémoire.

où peut-on écouter "we insist" ?
Nous avons sorti trois CD dont seul le dernier (INNER POND -mars 2002-) est véritablement produit, distribué par MUSEA. L'adresse du site Internet est http://www.weinsist.com , l'e-mail contact@weinsist.com
Nous avons encore d'ici l'été un concert par mois dans de très bonnes salles parisiennes pour la promotion de l'album (voir surle site). Nous cherchons bien sûr des concerts en province, si tu connais bien quelques salles....

Penses-tu qu'Internet est un support d'avenir pour la diffusion musicale?
Non et je ne l' espère pas.

Conseils à un débutant...
J'ai eu quelques élèves et les conseils ne peuvent être que personnels.

propos recueillis en Mai 2002
Merci infiniment Etienne

configuration du set d' Etienne:
Aujourd'hui mon set se compose de : une "black panther" de chez LUDWIG fabriquée en 1970. GC 24" fermée avec une peau sablée
power stoke devant et une ambassador derrière. Une pédale DW. Caisse claire LUDWIG d'origine 5". Trois rototoms. Toms 14", 16" (sur
pied), 18" (sur pied). Charley Paiste, 2 crash (16", 20"), une ride istambul 22", une chinoise 18", deux splash. baguettes: le plus souvent des SD4
Combo de Vic Firth.

 Paskal